Je ne suis pas Amish mais … – Lucien Cavelier

« Je choisis Amish ».

« … Je ne suis pas Amish mais pour votre bellicisme qui pactise avec des groupes armés et qui vend des armes aux plus offrants je choisis leur pacifisme.

Je ne suis pas Amish mais pour votre arrogance jaillissante et en permanence agressant nos esprits saturés je choisis leur tranquillité.

Je ne suis pas Amish mais pour m’épargner vos mensonges éhontés, votre inculture, vos discours narcissiques et votre recherche obsédée de gloire je choisis leur simplicité.

Je ne suis pas Amish mais entre vos chasses à courre, vos privatisations de forêts, vos projets de mines d’or en Guyane et le monopole des pesticides tueurs d’abeilles et d’êtres humains je choisis leur dévotion à la nature.

Je ne suis pas Amish mais face à votre dépravation je préfère encore leur rigueur morale !”

Lucien Cavelier, psy énervé

Merci Lucien !

Cordialement

 

NB : ce billet s’inscrit tout naturellement dans le prolongement de la série  « L’avertissement du Président ».

Quelques extraits de l’article « Amish » de wikipedia :

« Au sein de la famille amish les parents et les grands-parents, voire les arrière-grands-parents considèrent que leurs paroles contribuent nettement moins que leurs actes à l’éducation des enfants. Pour les Amish, la parole est dangereuse car elle peut être porteuse de violences, d’attaques, d’injures, d’impureté ou de méchanceté. Les Amish ont comme principe éducatif que les enfants ne suivent pas les conseils mais l’exemple des adultes. »

Ce qui rejoint la fameuse parole de Gandhi :

« L’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre : c’est le seul. »

Cela devrait évidemment être la principale ligne de conduite de la totalité du personnel politique, tous pays confondus … Nous en sommes globalement très, très, très loin.

« Les Amish commercialisent une partie de leur production agricole dans les circuits de distributions classiques. Ces produits connaissent un fort succès auprès des consommateurs américains car ils apparaissent comme des produits sains, cultivés sans OGM ni produit phytosanitaire, selon les méthodes traditionnelles des Amish. »

La communauté Amish est assurément un modèle de résilience face à la montée en puissance des périls « environnementaux » (dérèglement climatique, épuisement des ressources, effondrement de la biodiversité, pollutions, etc …). Fidèle à son habitude le président Macron s’efforce de récupérer et donc de dévoyer le sens de ce mot en le réduisant à sa seule dimension économique :

« … en économie, la résilience est la capacité à revenir sur la trajectoire de croissance après avoir encaissé un choc. »

Il serait urgent qu’il s’intéresse de très près à la résilience communautaire :

« La résilience communautaire est donc la capacité d’une communauté de continuer à vivre, fonctionner, se développer et s’épanouir après un traumatisme ou une catastrophe. »

Encore faudrait-il qu’il ait conscience d’incarner l’ensemble de la communauté française …

Mais la très forte croissance démographique des Amish, qui se conçoit pour une communauté ultra-minoritaire, surtout dans ce pays de dingues que sont devenus les États-Unis de Trump, ne saurait en aucun cas constituer un modèle :

« Cette croissance est due à une forte natalité (cinq enfants par famille en moyenne, mais il n’est pas inhabituel qu’une famille en compte plus de dix), et à un taux de rétention d’environ 85 % des jeunes élevés au sein de la communauté. …

Les Amish sont l’un des groupes religieux augmentant le plus rapidement aux États-Unis. Avec une croissance démographique annuelle de 3 %, la population amish double tous les 23 ans. »

&

Le Président de la République française, Emmanuel Macron, a cité la communauté Amish le 14 septembre 2020 lors du débat en France sur le déploiement de la 5G en déclarant :

“La France c’est le pays des Lumières, le pays de l’innovation. Beaucoup des défis que nous avons sur tous les secteurs se relèveront par l’innovation …

Et j’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile. Je ne crois pas au modèle amish. Et je ne crois pas que le modèle amish permette de relever les défis de l’économie contemporaine.”

« Oui, la France va prendre le tournant de la 5G. »

 

(Extrait vers 36’30 »)

Le président a également déclaré à cette occasion :

« On va tordre le cou à toutes les fausses idées. »

C’est un peu violent, mais c’est néanmoins une bonne idée : qu’il commence donc par les siennes, aussi nombreuses que fâcheuses. Qu’il commence donc par le respect de la parole donnée, par cesser de dire – « en même temps » – des choses rigoureusement opposées à des publics différents.

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Transformation personnelle & sociale and taguée . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.