Jacqueline Kelen, le Chat qui s’en va tout seul – Actualités juillet 2015

Volte-espace a déjà évoqué cette femme remarquable qu’est Jacqueline Kelen, notamment à l’occasion de mes vœux 2014 et 2015. C’est trop peu, j’en conviens, et voici l’occasion de commencer à rattraper ce retard … peu excusable.

&

« Soit comme un roi dans ton cœur » est un recueil d’entretiens avec Anne Ducrocq, paru aux Éditions Labor et Fides le 4 mars 2015.

RoiDansTonCoeur« Qui donc a décrété que la religion était une voie austère ? Qui a dit que la sagesse et la sainteté excluaient nécessairement le rire, la danse, les bons mots, l’exubérance ? A travers ses propos d’insoumise sur sa quête du divin, Jacqueline Kelen renverse gentiment¹ les tables pour révéler l’essentiel. Dans une époque morose ou tragiquement soumise aux modes, elle présente des figures toniques, irrévérencieuses ou joyeuses permettant de s’abstraire des bonheurs et vérités obligatoires. Avec notamment Bernanos, Plotin, Catherine de Sienne ou Dietrich Bonhoeffer, cet auteur de plus de trente livres esquisse une aventure spirituelle de la liberté dans laquelle elle s’est embarquée depuis l’enfance et dont elle nous dit ici les étapes significatives. Sur la saveur des gestes simples et des émotions sans fioritures, sur la recherche du vrai indépendamment des chapelles, Jacqueline Kelen entraîne vers des contrées où le cœur est roi, où l’humilité joyeuse au fond de soi permet toutes les audaces². »

Présentation de l’éditeur

« Dans ce livre, Jacqueline Kelen accepte de lever une partie du voile. Son enfance, l’écriture, la solitude, la spiritualité, Dieu : autant de thèmes abordés avec délicatesse. Elle se livre avec franchise et sans détours sur son parcours intellectuel et spirituel, sans omettre ses difficultés, ses doutes, ses hésitations. »

« Le Monde des Religions », juillet-août 2015

« C’est une femme éminemment spirituelle qui se dévoile dans ce livre d’entretiens. Interrogée par Anne Ducrocq, Jacqueline Kelen évoque avec passion et intransigeance même³, ce qui est le fil conducteur de toute sa vie, à savoir la quête de Dieu, de la beauté et de la sensibilité, de la vertu et de la grâce. Un livre écrit comme une confidence livrée par une femme libre et érudite. »

La Procure, été 2015, « Coup de cœur »

 &

« Les floraisons intérieures – Méditations sur la Dame à la Licorne »  est une étude des six tapisseries exposées au musée de Cluny paru aux éditions de la Table Ronde le 29 mai 2015.

FloraisonsIntérieures« Le visage clair et recueilli, une jeune femme aux habits somptueux se tient au centre d’une île fleurie, où ne règne aucune ombre. On l’a nommée la Dame à la licorne. Les historiens s’accordent à voir dans les six tapisseries exposées au musée de Cluny une allégorie des cinq sens et une invitation à bien user d’eux pour une vie morale. Or, l’atmosphère sacrée émanant de cette tenture engage à une lecture plus profonde. Dans une perspective métaphysique, ce livre étudie les vêtements et les coiffures, la symbolique des arbres, des fleurs et des animaux, celle des couleurs et des armoiries. Il suggère les liens étroitement tissés entre les mondes visible et invisible, entre les sens corporels et les sens spirituels, en suivant le fil secret du désir. »

Présentation de l’éditeur

« Lire Jacqueline Kelen est constant bonheur pour l’esprit autant que pour le cœur car les livres de cette essayiste merveilleusement cultivée naissent d’une plume de poète. »

La Libre Belgique, 08 juin 2015

« Jacqueline Kelen fait surgir la plus haute métaphysique d’une étude rigoureuse des mythèmes inscrits dans les six tapisseries exposées au Musée de Cluny. »

Blog La lettre du crocodile, 18 juin 2015

 &

Voici également deux liens vers des émissions de radio consacrées en 2013 à deux de ses ouvrages :

« Impatience de l’absolu »

« Parlez-moi je vous prie du Royaume des Cieux »

&

Pour finir … un petit paragraphe des plus intéressants découvert à la fin d’un article de La Croix du 2 février 2015 :

« Paradoxalement, elle sait qu’elle ne publiera jamais sur le premier sujet qui l’a amené à écrire : la décapitation. À force d’étudier les récits de David et Goliath, de Judith et Holopherne ou encore de Salomé et Jean Baptiste, elle en vient à comprendre qu’il s’agit d’initiation … “Je me suis retrouvée en pleine littérature alchimique, la caput mortuum (tête coupée) désignant l’œuvre au noir… ” Un sujet qu’elle juge alors “dangereux” et qui reste, hélas, un peu trop d’actualité ! »

Jacqueline-Kelen
Jacqueline Kelen

Mme Kelen, votre grande expérience de vie vous a sans doute appris qu’il ne faut jamais dire « jamais » ! Venez donc « perdre la tête » dans un atelier de Vision du Soi selon Douglas Harding … Je ne peux rien vous souhaitez de mieux que cette « initiation », mais  vous seule pouvez avoir l’audace de venir tester ce dont il est question.

 

Cordialement

 

¹ – Je n’ai pas lu le livre, mais ce « gentiment » m’étonnerait fort de sa part … !

² – L’audace de commencer permet toutes les audaces ensuite. Il n’y a que le premier pas qui coûte !

³ – Là, c’est bien d’elle qu’il s’agit !

by-nc-sa

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils.
La lecture de « La philosophie éternelle » d’Aldous Huxley m’oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d’abord la voie du yoga, puis celle de l’enseignement d’Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d’accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Cette entrée a été publiée dans 6 - Lectures essentielles and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *