Indéfectible soutien à Marie Balmary

Voici déjà plusieurs années que j’ai découvert, grâce à Michel Fromaget, les travaux remarquables de Marie Balmary.

Marie-Balmary1
Marie Balmary

Ce site propose quelques articles en lien plus ou moins marqué avec son œuvre, et de nombreux brouillons sont d’ores et déjà ouverts …

Suite à un article paru dans l’hebdomadaire La Vie, qui lui a déjà valu quelques volées de bois vert, je souhaite aujourd’hui lui renouveler mon entière confiance

Voici le lien vers l’intégralité de l’article : « Mariage pour tous : la parole en danger ? »

Et en voici le cœur, uniquement composé de questions pertinentes, auxquelles elle n’apporte pas ses réponses :

« Va-ton défaire la parole pour faire la loi ? Comment donner des droits qui corrigent des injustices sans détruire le langage ? Comment faire une loi qui reconnaisse à chacun une place dans sa relation à l’être aimé sans défaire le sens des mots qui signifient ces relations ? Saurons-nous nommer les personnes présentes à l’accueil et l’éducation de l’enfant sans perdre les mots et les noms par lesquels il aura accès à son origine ? Saurons-nous inscrire l’amour sans désinscrire la vérité ? »

Même si l’époque n’est guère propice à la réflexion sereine, pas plus sur la question du mariage pour tous que sur bien d’autres problèmes importants, voire importants et urgents, nous devrions laisser à ces questions le temps de nous travailler en profondeur… Le temps des réponses viendra fatalement … « Facts are friendly » (Carl Rogers).

Mais nos « élites », politiques, juridiques, médiatiques, religieuses, économiques,  … sont-elles encore capables d’entendre et de comprendre de telles questions … ? En sommes-nous capables nous-mêmes ? Saurons-nous nous hisser à la hauteur de ces questions ? Je l’espère de tout cœur.

Cordialement

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, VOLTE & ESPACE and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *