France Culture … la fermeture à l’Esprit !

Les familiers de France Culture connaissent le nouveau … slogan (0) de cette radio :

« France Culture, l’esprit d’ouverture »

Et l’on doit reconnaître que le désormais indispensable clip qui accompagne le changement en jette un max …, qu’il est séduisant¹ au possible : bravo les communicants !

(Mal)heureusement il y a – au moins – un hic dans ce « renouvellement » : la disparition de l’émission de spiritualité de Leili Anvar², insérée jusqu’en juin 2017 dans la série « Discussions du soir », et supprimée sans que cette décision soit véritablement expliquée et assumée. Elle représente un véritable scandale³, au sens à la fois très large mais étonnamment précis de ce mot.

S’il y avait sur France Culture une émission consacrée à « du temps riche, du temps pas perdu », à « l’essentiel », et qui s’ingéniait à explorer une possible « ouverture au monde qui vient » sans pour autant jeter le bébé de la spiritualité avec l’eau – souvent trouble –  des religions, c’était bien – récemment – la Discussion du soir de Leili Anvar. Madame, merci pour la profondeur et la délicatesse de vos émissions (4).

Leili Anvar

Mais … au moins les choses sont maintenant très claires : il n’y a plus désormais sur France Culture d’émission qui cautionnerait l’Esprit, la « chaîne » a complètement rallié le camp de cette « modernité » que Georges Bernanos condamnait ainsi :

« On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l’on n’admet pas d’abord qu’elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure. Hélas ! la liberté n’est pourtant qu’en vous, imbéciles ! »

La France contre les robots, VI

Pléiade Essais et écrits de combat tome II, 1995, p. 1025

France Culture est passée – consciemment … ? – d’une conception anthropologique tripartite, Corps & Âme -Esprit, a une représentation excessivement réduite – et donc non viable – d’un être humain qui ne serait que corps & mental … Comment accepter qu’une amputation de cette ampleur – qui ne permet plus ni de comprendre ni le passé, ni d’éclairer le présent, ni de préparer le futur – soit associée à la prétentieuse proclamation d’un « esprit d’ouverture » ?

Bref, même sur France Culture, le « progrès » continue désormais de « faire rage », d’être plus que jamais « un élan vers le pire ».

 

Cordialement

 

0 – Slogan … c’est un mot un peu excessif pour une radio que, globalement, j’aime plutôt bien … la plupart des autres étant tellement pires ! Mais il y a quand même de cela, l’adoption d’une novlangue qui tend à signifier presque l’inverse de ce qu’elle annonce …

« Cette nouvelle signature, nous l’avons voulue, sobre et lumineuse, moderne et ambitieuse. »

Sandrine Treiner, directrice de France Culture

L’incident dont il est question dans ce billet est révélateur d’un accident gravissime.

¹ – Si je consacre désormais une bonne part de mon capital de vie au partage de la Vision du Soi selon Douglas Harding, c’est que cette méthode d’accès au cœur de la spiritualité est dénuée de toute espèce de « séduction ». Si vous êtes quelque peu intéressé par cette « hypothèse de travail minimale » de la Philosophie Éternelle, vous pouvez participer à un atelier, Voir, et basta : ce qui est vu est à prendre ou à laisser !

² – Je n’ai pas le courage d’écrire pour résumer ce regrettable épisode. Je me content de vous fournir les quelques liens ci-dessous :

Les jours sans lendemain de France Culture : Hommage à Leili Anvar

NON au retrait de Leili ANVAR sur France Culture à la rentrée 2017 !

« Pour une culture ouverte aux forces de l’esprit. »

Pourquoi l’émission de spiritualité « Discussions du soir » a été supprimée ? France Culture s’explique

³ – Cf. une approche de la diversité & précision de ce mot dans cette étude de Claude Tresmontant : « Le mot scandale ».

Il me semble bien que « l’esprit d’ouverture » de France Culture a définitivement « trébuché » sur « l’obstacle » de la déprogrammation de l’émission de Leili Anvar …

4 – Dépêchez-vous de récupérer les émissions qui vous intéressent : France Culture pourrait réécrire le passé et les faire disparaître !

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Transformation personnelle & sociale and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *