« Faire un pas dans le vide … » – Richard lang

Le vide n’est pas inconnu aux lecteurs de volte-espace : il en a notamment été question de manière spécifique ici et , mais il sous-tend plus fondamentalement tous les articles, et surtout toute la démarche de partage de la Vision du Soi selon Douglas Harding.

Le vide, ou plus exactement l’espace d’accueil illimité et inconditionnel qui est notre véritable nature, que nous sommes en réalité tous, que nous en ayons conscience ou pas, que nous voulions l’actualiser ou pas.

Richard Lang, avec sa longue et profonde expérience de la Vision , nous offre ci-dessous une vidéo des plus intéressantes :

 

Effectivement, l’image & exhortation est des plus classique dans le contexte du tch’an & zen :

« Quand tu parviendras au sommet de la montagne, continue à monter. »

Et son corollaire, le lâcher-prise, revient comme un leitmotiv dans la plupart des textes de cette tradition¹. Cette notion est souvent très mal comprise, tout simplement parce qu’il est impossible de la « comprendre » ou de la « sentir ». Mais Richard Lang nous permet ici de Voir parfaitement de quoi … il retourne !

Doigt dans les 2 sensJPG

Le seul petit bémol à la remarquable démonstration de Richard serait que le parcours des pieds à l’absence de tête ne constitue pas, pour celui qui effectue concrètement ce parcours, une montée mais bien une descente. Mais cela ne change rien à son implacable démonstration.

N’en croyez surtout pas un traître mot, vérifiez par vous-même. Ne vous contentez surtout pas de regarder plus ou moins attentivement cette vidéo, faites vraiment cette expérience, ce voyage des pieds jusqu’au pas dans le vide, dans l’absence de tête. Pointez du doigt les différentes étapes de l’ascension. Mettez-y toute votre attention : c’est une question de Vie ou de mort.

 

« O God, may I be alive when I die². »

« O Dieu, puissé-je être vivant quand je mourrai. »

 

Cordialement

 

¹ – De cette tradition comme de la plupart des spiritualités authentiques, qui cherchent toutes à faciliter ce lâcher-prise du moi, de l’ego, du « petit », de la « troisième personne ». « L’abandon à la divine providence », ce n’est rien d’autre que du lâcher-prise. Et il me semble assez patent que la la foi en un dieu pareur de chute ne facilite guère plus le passage à l’acte … Essayez donc la Vision, le résultat est garanti. La preuve ? C’est justement pour cette raison que si peu de gens tentent l’aventure, parce qu’ils sont assurés de parvenir au but du voyage !

² – Prière du psychanalyste Donald Winnicott, citée par Marie Balmary dans la conclusion de « Abel ou la traversée de l’Eden ».

 

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.