Espace d’accueil

Bienvenue sur la page d’accueil du projet Volte & Espace.

Douglas Harding (1909 – 2007)

Ce site propose à chacun de reprendre conscience de sa propre nature d’espace d’accueil avec la méthode de Douglas Harding.

De sortir de l’alternative, aussi classique que stérile, entre faire volte-face, pour une confrontation voire un affrontement, ou fuir, en choisissant consciemment une autre posture, très concrète et aussi universelle dans l’espace et le temps que sous-utilisée aujourd’hui, celle de volte-espace.

 

Essentiellement au travers de deux types d’ateliers :

  1. un atelier de pratique de la Vision du Soi, plongée directe dans la question « Qui suis-je ? » à l’aide des principales expériences d’attention de la méthode
  2. une application de ces expériences à six domaines qui me tiennent à cœur, pour permettre d’aborder cette méthode de manière plus indirecte :
  • quatre domaines sont universels : le stress, le vieillissement, la transformation personnelle & sociale, le corps
  • deux autres plus spécifiques : les évangiles de Thomas et de Jean, l’actualité des valeurs monastiques.

 

Secondairement par divers documents (textes, vidéos, liens, …), qui n’ont valeur que de confirmation et/ou d’illustration des découvertes personnelles faites lors des expériences.

 

Je vous souhaite une heureuse découverte de ce site.

J’espère qu’il vous donnera l’audace d’oser réaliser votre vraie nature.

Je suis à votre écoute pour animer un de ces sept ateliers.

 

Cordialement

Jean-Marc

Jean-Marc Thiabaud (1959 – 2…)

« Tout cela était parfaitement simple, ordinaire et direct, au-delà du raisonnement, de la pensée et des mots. En dehors de l’expérience elle-même ne surgissait aucune question, aucune référence, seulement la paix, la joie sereine et la sensation d’avoir laissé tomber un insupportable fardeau. »

Douglas Harding

 

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 2 - Vivre sans stress, 3 - Vieillir en pleine conscience, 4 - Transformation personnelle & sociale, 5 - Un corps bien accordé, 6 - Lectures essentielles, 7 - Actualité des valeurs monastiques, Fondamentaux Vision du Soi, Harding Douglas, VOLTE & ESPACE and taguée , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to Espace d’accueil

  1. denis rach dit :

    la mindfullness est le premier pas sur le chemin et aussi le dernier.D après Bouddha,celui qui peux maintenir la pleine présence seconde après seconde pendant sept jours consécutifs est arrivé à destination,est libre à cent pour cent.Souvent,au début,cette pratique nous aide à passer un cap de souffrance.Comme elle demande un effort important,nous la stoppons quand tout va bien de nouveau.Et ainsi de suite,jusqu’au jours ou la compréhension et la force de l esprit sont suffisant pour méditer meme (surtout)quand ça va bien.Alors les problèmes ne sont plus une fatalité mais un moteur.

    • Bonjour Denis,

      Comme toujours se pose le problème de la signification du mot « mindfullness », que pour ma part j’essaye d’éviter soigneusement. Que traduit exactement ce « mind » ? Déjà en français nous rencontrons bien des difficultés avec mental, âme, esprit … Heureusement que Michel Fromaget a remis un peu d’ordre dans tout cela avec son étude sur « Corps Âme Esprit ».
      La notion de plein, plénitude n’est pas non plus des plus aisées à manier. Elle présente le risque d’être un peu trop en phase avec notre moderne « toujours plus ». Plein de quoi, au fait ? Si c’est plein d’une patience et d’un amour infinis, aucun problème, tout est réglé.
      Je ne suis pas très doué avec les chiffres … même si j’aime bien le 7. Il me semble qu’une Vision pleine et entière, sans le moindre doute, de notre vraie nature est essentielle. L’éveil, si tu veux. Exactement le même que celui du Bouddha. L’éveil subit, qui ne relève ni du temps, ni des calculs. Et qu’ensuite il va falloir le nourrir, l’apprivoiser ou le laisser nous apprivoiser, autant quand tout va bien que quand tout va mal, tu as raison. Pour dépasser cette notion d’un « effort important » il me semble utile de se détendre dans la vastitude & le confort & la paix & … de l’espace d’accueil.
      Comment progresser sur ce chemin ? « Having problems », of course !

      Cordialement

      Jean Marc

      la mindfullness est le premier pas sur le chemin et aussi le dernier.D après Bouddha,celui qui peux maintenir la pleine présence seconde après seconde pendant sept jours consécutifs est arrivé à destination,est libre à cent pour cent.Souvent,au début,cette pratique nous aide à passer un cap de souffrance.Comme elle demande un effort important,nous la stoppons quand tout va bien de nouveau.Et ainsi de suite,jusqu’au jours ou la compréhension et la force de l esprit sont suffisant pour méditer meme (surtout)quand ça va bien.Alors les problèmes ne sont plus une fatalité mais un moteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.