« Doux blasphème » d’A. Z. Zahara

Ce titre de livre et cet auteur n’existent pas « pour de vrai », mais si vous cherchez « Doux blasphème » d’A. Z. Zahara sur la toile, vous aboutissez immédiatement à « Soufi, mon amour » d’Elif Shafak .

Elif Shafak

J’aime trop les livres en général, et celui-ci en particulier, pour ne pas commettre l’impair de vous le raconter. Sachez qu’il y est question de la rencontre de Shams de Tabriz et de Rûmî, et de celle d’Ella et d’Aziz …

 

Juste quelques morceaux choisis en lien avec l’objectif de ce site : faire connaître et inviter à pratiquer la méthode de connaissance de soi élaborée par Douglas Harding.

 

 

« Tu as dit que tu étais prêt à transmettre toute ta connaissance à quelqu’un d’autre. Tu veux tenir la vérité dans ta paume comme si c’était une perle précieuse à offrir à quelqu’un de spécial. Mais ouvrir le cœur de quelqu’un à la lumière spirituelle n’est pas une tâche aisée pour un être humain. Tu subtilises le tonnerre de Dieu. Es-tu prêt à en payer le prix ? »

« Je suis prêt à donner ma tête. »                              

Shams de Tabriz

 

Et vous, êtes-vous prêts à perdre l’illusion d’avoir une tête ? Il suffit de quelques expériences de Vision du Soi

 

« Même s’il peut y avoir un équivalent de Shams chez certains, ce qui compte, c’est où sont les Rûmî pour le voir. »

 

Douglas Harding était de la stature d’un Shams, sans le moindre doute. Il s’était même doté de quelques bons outils supplémentaires … Mais, comme au 12° siècle, ceux qui désirent voir ne se pressent pas au portillon  …

« Une seule chose compte, pourtant : que la lumière du soleil ne soit pas obscurcie par l’aveuglement de l’œil de celui qui refuse de voir. »

L’ego n’est qu’un « non » obstiné, il disparaît dès qu’il dit « oui ». Si vous craignez plus que tout que votre ego ne fasse taire votre vraie nature, il ne vous reste plus qu’à participer à un atelier de vision du Soi, et tout rentrera dans l’ordre en douceur.

 

SoufiMonAmourBon voyage avec Shams, Rûmî, tous leurs amis et ennemis du 12° siècle, avec Ella et Aziz, … avec l’amour, et surtout avec le « vide pur ».

Ce livre n’est certes pas un traité de soufisme, mais il peut réveiller votre nostalgie de l’unité dans un premier temps, vous communiquer ensuite le désir d’en savoir plus. Du coté de chez Eva de Vitray-Meyerovitch notamment vous trouverez des écrits de grande qualité.

Il est peut-être aussi susceptible de vous donner le désir et la volonté de devenir « un fils de l’instant », une des définitions du soufi.

La Vision du Soi selon Douglas Harding peut vous permettre de réaliser cela … subitement, simplement, concrètement ! Il suffit … d’essayer !

 

Cordialement

 

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *