Deux façons de pratiquer …

La quatrième et dernière partie de l’ouvrage de Douglas Harding« Vivre sans stress », s’intitule « La pratique ».

Elle s’ouvre sur ces deux magnifiques citations :

« On peut pratiquer même en travaillant. C’est peut-être difficile au début, mais l’habitude engendre rapidement l’efficacité et le travail ne sera plus un obstacle à la méditation.

Qu’est-ce que la pratique ? Recherchez constamment le «JE», la source de l’ego. Demandez-vous «Qui suis-JE ?» Le «JE» pur est la réalité, l’Existence-Conscience-Félicité absolue¹. Quand on oublie cela, les malheurs s’accumulent. »

Ramana Maharshi

Ramana Maharshi
Ramana Maharshi

 

« Observez les faits avec les yeux d’un petit enfant, et soyez prêt à renoncer à toute idée préconçue. Suivez humblement la Nature où que ce soit et quel que soit l’abîme où elle vous entraîne, ou vous n’apprendrez rien. »

Thomas Henry Huxley

Puis, voici ce que nous propose Douglas pour pratiquer et « surmonter les difficultés que vous allez forcément rencontrer » :

« Il y a deux façons de procéder : celle qui consiste à suivre un programme régulier d’exercices quotidiens, et celle qui consiste à traiter chaque stress² qui surgit … Certes, la première est un système un peu artificiel, alors que la seconde est naturelle, une discipline régie par la vie elle même. Le seul inconvénient, c’est qu’on oublie³ si facilement de l’appliquer. Aussi la plupart d’entre nous au début, et certains presque toute leur vie, préféreront suivre un programme d’exercices réguliers à titre d’entraînement … L’avantage, c’est que nous pouvons choisir le temps et le lieu de notre pratique. La vie, elle, a moins d’égards. »

Et voilà le programme proposé :

PratiqueVSS

Oui, c’est vrai, ce programme d’entraînement peut paraître bien artificiel … Modifiez-le, adaptez-le à votre guise, mais suivez un programme régulier de valorisation de la Vision du Soi dans les premiers temps après un atelier. Faites vos gammes, « arrosez vous de nombre », ancrez votre pratique dans le quotidien. Peu à peu ces exercices se transformeront en habitudes, puis en seconde nature.

Essayez sérieusement : en plus d’être souvent très amusant, de transformer le quotidien en « festival de nouveauté », le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Chandelle du genre à diffuser la lumière évoquée dans l’Évangile de Thomas, entre autre dans le logion 50 :

« … Nous sommes nés de la Lumière là où la lumière naît d’elle-même … »

Cordialement

¹ – C’est-à-dire : sat – chit – ânanda

² – Douglas aimait répondre à ceux qui l’interrogeaient quant aux circonstances favorables pour valoriser la Vision du Soi : « Having problems ». Et tout naturellement dans cette somme consacrée au stress, il propose de saisir l’occasion de chaque stress qui se présente pour revenir Ici au centre, dans l’espace d’accueil qui est à jamais à l’abri de tout stress.

³ – L’oubli, la retombée dans le sommeil, dans un état léthargique, est un leitmotiv de toutes les écritures spirituelles. En grec ancien, la vérité est aléthéia (ἀλήθεια), la négation de l’oubli … A méditer, avec Heidegger ou d’autres philosophes. Et surtout à pratiquer avec les nombreux outils efficaces de la Vision du Soi.

Mais, comme d’habitude, n’en croyez pas un mot, osez essayer, osez participer à un atelier.

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *