Désimagine-toi … – Angelus Silesius

Une belle citation d’Angelus Silesius découverte sur la page (0) .. de Jean Bouchard d’Orval :

«Désimagine-toi¹ mon enfant

 

et tu seras semblable² à Dieu

 

et dans ce calme³

 

tu seras à toi-même ton propre royaume des cieux (4)

 

 

Mais l’échange de commentaires qui suit ce « post » est bien décevant … alors que le recours à quelques expériences de Vision du Soi selon Douglas Harding permettrait de Voir – simplement, concrètement, joyeusement … parfaitement – qu’Angelus Silesius a « bien pigé le truc » !

  • « Désimagine-toi » : ça laisse tellement de place à l’interprétation (5) … !
    J’aime
    · Répondre · 18 juillet, 15:34
  • Jean Bouchart d’Orval : Désimagine-toi … (6)
    J’aime
    · Répondre · 1
    · 18 juillet, 16:36″

 

Cordialement

 

0 – Allez plutôt sur son superbe site … Quel bazar infâme ces pages fesse-bouc, même quand le contenu est de qualité !

NB : d’autres puissantes citations d’Angelus Silesius sur volte-espace :

« Un cœur que peuvent satisfaire lieu et temps ne connaît rien vraiment de son immensité. »

« Ich glaube keinen Tod – Je ne crois pas à la mort ».

« Dieu s’incline devant Lui-même et Se prie Lui-même. »

¹ – Renonce à toute « image » de toi-même préfabriquée par tes parents, les autres, la société.  Vois sur l’évidence de l’instant présent, sans faire appel ni à la mémoire ni à l’imagination, ce Que tu es pour toi-même Ici au Centre, espace d’accueil illimité et inconditionnel, contenant ultime. Cesse d’accepter ta propre et coûteuse réduction à ce que les autres voient de toi depuis la périphérie, corps & mental limité et conditionné, une des « dix mille choses » périssables. La réalité de ton autoportrait est en tous points l’exact inverse de ton apparence.

² – Quel est le mot allemand traduit par « semblable » ? Toutes les phrases de ce genre sont assez délicates à interpréter, surtout quand elles sont aussi courtes et tout particulièrement en contexte chrétien. Elles invitent à se souvenir de ces deux versets de l’évangile de Jean :

« Le Père et moi nous sommes un (Jean 10, 30) & Le Père est plus grand que moi. » (Jean 14, 28)

… et à s’interroger sérieusement – Marie Balmary à l’appui ! – sur les notions d’image et de ressemblance.

Angelus Silesius pensait sans doute bien plus avant, mais la prudence le contraignait à écrire en retrait de sa pensée …

³ – « Calme », quies, hesychia, repos … Un mot simple pour une réalité qui ne peut être qu’expérimentée. Ce « calme », c’est l’œil du cyclone, le Centre immuable, l’espace d’accueil illimité et inconditionnel, le contenant ultime, … Ce calme central est l’inverse en tous points de ce qu’on appelle ainsi en périphérie. Sauf rare exception il n’advient qu’après avoir été résolument cherché et ne subsiste que par un effort continu de conscience. Même les si efficaces expériences de Vision du Soi ne constituent pas une baguette magique ; voir l’asymétrie nécessite une « discipline assidue » pour demeurer au « calme ».

4 – Ce « ton propre » pourrait laisser croire qu’une appropriation personnelle du « Royaume des Cieux »« Nature de Bouddha », « Visage Originel », « Claire lumière du vide », … utilisez l’expression qui vous convient – serait possible … En réalité le Royaume est sans doute moins ma, ta, sa … « chose », une appropriation supplémentaire pour compenser la petitesse et les peurs de l’ego, qu’une non-chose – un « No-Thing » – qui me dépasse de toutes parts, qui m’englobe et m’engage à Son service.

Est-ce que je perds au change en replaçant mon « image » habituelle de moi-même dans cette perspective infiniment plus large ? Il me semble au contraire qu’ainsi je me mets en mesure d’accomplir ce qu’Aldous Huxley appelle « l’hypothèse de travail minimale ». Et que c’est ce qui peut m’arriver de mieux ici bas, à titre personnel tout autant que socialement. Mais n’en croyez bien sûr pas un traître mot, essayez la Vision, vérifiez !

5 – Effectivement, dans quel sens « interpréter » la proposition d’Angelus Silesius ? Il y a de forts risques de partir, se perdre et « s’enrichir » dans l’immense éventail des possibilités extérieures, périphériques, au lieu d’opter pour la seule direction qui ne soit pas une impasse, vers l’intérieur, vers le Centre … Vers la simplicité, le dépouillement, l’évidence de la Vision.

6 – Le dessin ci-dessous vaut, à mon humble avis, bien mieux qu’une – impuissante ou pédagogique … ? – répétition :

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Désimagine-toi … – Angelus Silesius

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.