Conservateurs et progressistes … – G. K. Chesterton

«Le monde s’est divisé entre conservateurs et progressistes.

L’affaire des progressistes est de continuer à commettre des erreurs.

L’affaire des conservateurs est d’éviter que les erreurs ne soient corrigées

Gilbert Keith Chesterton

Gilbert Keith Chesterton (1874-1936)

 

L’immense Douglas Harding n’appartenait à aucune de ces deux espèces.

En inventant la Vision du Soi il (dé)montrait que l’éveil (spirituel), la réalisation de sa Véritable Nature d’espace d’accueil illimité et inconditionnel, de contenant ultime … est accessible à toute personne capable de regarder si l’autobus arrive avant de traverser la rue et qui le veut vraiment. Il refusait ainsi l’erreur – progressiste ? – qui réserve cet éveil à une ou deux personnalités hors normes par siècle et par continent.

En partageant généreusement cette Vision du Soi (Vision Sans Tête) aussi largement que possible grâce à des expériences – simples, concrètes, joyeuses – pendant plus de 40 ans et dans le monde entier, il a œuvré pour corriger l’erreur, certes « conservatrice », mais surtout fatale – exposée ci-dessus.

Nous sommes quelques-uns à prolonger son travail, et nous sommes à votre disposition pour que vous aussi vous cessiez d’être un « progressiste & conservateur » !

Ne croyez bien sûr pas un traître mot de tout ce qui précède, essayez, vérifiez.

 

Cordialement

 

NB : « L’Homme éternel » de Chesterton contribua à la conversion de C. S. Lewis au christianisme :

« La meilleure (et de loin) défense populaire du christianisme que je connaisse est “L’Homme éternel” de G. K. Chesterton ».

C. S. Lewis, c’est l’homme qui fut le premier à reconnaître le génie de Douglas Harding et à lui apporter un peu de soutien.

Un nommé Chesterton, le blog des amis de Gilbert Keith Chesterton

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Transformation personnelle & sociale and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *