Commentaire sur quelques citations de Lao Tseu – Richard lang

« Ces citations¹ émanent de mystiques de toute traditions et sont centrées sur la perspective de Qui nous sommes réellement, l’Essentiel, la Réalité Éternelle au cœur de tous les êtres.

[…]

« L’Esprit de la Vallée ne meurt jamais. On l’appelle la femme Mystérieuse. Et la porte de la Femme Mystérieuse est la fondation de laquelle surgissent le Ciel et la Terre. Elle est ici, avec nous, tout le temps. Abreuve-toi à cette source autant que tu veux, jamais elle ne se tarira. »

Lao Tseu, Tao Te King²

 

LaoziStatue
Statue de Lao Tseu à Quanzhou (Fujian)

 

Commentaire

Toutes les voies spirituelles authentiques, toutes les différentes méthodes d’éveil à qui vous êtes vraiment vous ramènent chez vous, à votre véritable base, la fondation de votre être. Comme une vallée, notre véritable nature est vide, espace ne prenant pas part au monde des choses. Lao Tseu désigne le même « endroit » que le maître Zen Bankei : le Non-Né.

Cet « endroit », cet Esprit de la Vallée, plus proche de nous que notre souffle, ne meurt jamais. De cette source mystérieuse jaillissent toutes choses – notre respiration, nos pensées, nos vies, les étoiles … Et jamais – c’est extraordinaire – elle ne tarira.

L’Esprit de la Vallée n’est pas « quelque chose » que nous devons accomplir³ – c’est déjà présent maintenant, juste Ici où nous sommes. Nous avons simplement tendance à l’oublier, du fait de sa proximité et de son évidence.

Quand nous nous éveillons à Qui nous sommes vraiment, nous réalisons, que nous pouvons faire entière confiance à la Source pour nous guider et nous donner ce dont nous avons réellement besoin pour avancer sur le chemin. »

 

Cordialement

 

¹ – Ces « Citations de mystiques commentées par Richard Lang » figurent intégralement sur le site visionsanstete.com

La partie consacrée à Lao Tseu précède cinq autres : Katha Upanishad, Jan de Ruysbroeck, Thomas Traherne, Maître Eckhart et Rûmî.

Le texte a été initialement traduit par Laurent Sarthou. J’ai légèrement modifié par endroits cette traduction.

² – C’est le « chapitre » six du Tao Te King.

« Philosophes taoïstes » en Pléiade propose la traduction suivante :

« Le génie de la vallée ne meurt pas.

Là réside la femelle obscure.

Dans l’huis de la femelle obscure,

réside la racine du ciel et de la terre.

Subtil et ininterrompu, il paraît durer.

Sa fonction ne s’épuise jamais. »

³ – Non, c’est la « Non-chose » qui est, éternellement, l’espace d’accueil illimité et inconditionnel que nous sommes.

C’est un grand classique : « Toi aussi Tu Es Cela ». Mais participer à un atelier de Vision du Soi selon Douglas Harding peut aider à transformer ces mots en expérience de première main. N’en croyez pas un traître mot, vérifiez !

 

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.