Bulles technologiques – Éditions Wildproject

L’excellente maison d’édition Wildproject vient de faire paraître « Bulles technologiques », un ouvrage co-écrit par :

  • Catherine Larrère, professeure émérite à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, spécialiste de philosophie morale et politique, est l’une des pionnières en France de la philosophie de l’écologie.
  • Raphaël Larrère, ingénieur agronome et sociologue, a été directeur de recherche à l’Inra et dirige la collection “Sciences en questions” aux éditions Quæ.

« L’absence d’évaluation critique de la technique est un présage de dissolution sociale. »

Arne Naess

« Créer la vie à partir de rien, éradiquer définitivement certaines espèces, annuler le vieillissement, faire travailler des nanomachines à notre place … On peut penser que détenir une telle puissance, c’est s’exposer à des catastrophes de même ampleur.
Mais ces promesses ont-elles la moindre consistance ?

Les angoisses technophobes ne sont-elles pas le revers des espoirs technophiles ? Les nanotechnologies ont beaucoup promis, surtout dans le domaine de la santé, mais qu’ont-elles produit ? Les promesses technologiques cherchent surtout à aspirer dans leurs bulles ceux qui y croient, pour attirer les crédits.

Bulles technologiques propose de replacer les entreprises technologiques dans leur contexte social et naturel. Il s’agit de saisir conjointement les transformations du monde social qu’elles sont susceptibles d’apporter, et leur insertion problématique dans leur contexte naturel. Car la technique est un mode essentiel de relation à la nature.

Créer la vie : ce n’est pas que cette ambition soit sacrilège, c’est qu’elle est mensongère. Les pouvoirs de la technologie sont bien plus limités que ses promoteurs ne le prétendent Les techniques interviennent toujours dans une nature que nous n’avons pas produite. »

 

Volte-espace a déjà eu l’occasion d’évoquer les éditions Wildproject à quelques reprises¹, et vu la qualité des ouvrages ce n’est sans doute pas fini.

Mais quel rapport avec la Vision du Soi selon Douglas Harding me direz-vous ? Peut-être, tout simplement, que cette approche innovante et encore si peu connue contribue à retrouver la juste place de l’homme dans la nature et la dignité de sa position envers ses semblables. Elle apporte des solutions concrètes à des difficultés qui désormais ont été suffisamment étudiées sous toutes les coutures. Il suffirait d’avoir l’audace de se saisir de tous les outils que Douglas a mis si généreusement à notre disposition … N’en croyez pas un traître mot, essayez, vérifiez …

Ce livre vient également à point pour compléter les analyses de Jacques Ellul, toujours pertinentes, mais désormais en décalage temporel avec les dernières avancées technologiques². Cf. notamment : « La Technique ou l’Enjeu du siècle » ; « Le Système technicien » ; « Le bluff technologique ».

Comme lui Douglas était également un outsider de génie, d’une perspicacité, d’une puissance de travail et d’une compassions rares.

 

Cordialement

 

¹ – Notamment avec la Biographie intérieure de Henry David Thoreau, le Journal d’études écologiques, À fond de train (Unstoppable) …, Et si … xtine ?.

² – Cf aussi :

  • L’ouvrage important et agréable à lire de Jean-Luc Porquet sur l’œuvre de Jacques Ellul et ses résonances contemporaines :

« Jacques Ellul, l’homme qui avait (presque) tout prévu »

(Le Cherche-midi, 2003 ; nouvelle édition actualisée publiée en 2012).

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.