« Annonces » de Nurith Aviv

Cette après-midi, j’étais tranquillement en train de préparer les derniers poivrons de mon jardin, menacés désormais par le gel, tout en écoutant France Culture d’une oreille un peu distraite, lorsque un nom attira mon attention.

Plus exactement d’abord une expression : « Nourris ta vie ». Ce n’était pourtant pas de François Jullien (« Nourrir sa vie, à l’écart du bonheur ») qu’il était question, mais de quelqu’un, Nurith Aviv, qui nous propose également de nourrir notre vie avec une belle conscience-énergie : le souffle du mythe de l’Annonciation et les images de femmes qui l’ évoquent.

Ce nom mémorable étant déjà fixé dans mes méninges*, je me branchais soigneusement sur le fil de Pas la peine de crier, qui consacrait cette semaine à « la femme ». Cette troisième émission propose un très bel entretien avec la réalisatrice d’Annonces, son dernier film. Les timbres de ces deux voix sont à eux seuls déjà un vrai bonheur.

annoncesNurithAviv

Regardez la bande annonce. Écoutez l’émission. Visitez le site de Nurith Aviv, en particulier la page des rencontres filmées. Et comme moi essayez tant bien que mal de faire venir ce film, ces films puisque les autres bénéficient également d’excellentes critiques, dans vos lointaines provinces.

Comment poursuivre … ? Avec Annonces nous sommes quelque peu en terrain connu, puisque j’ai déjà consacré quelques articles à l’œuvre de Marie Balmary qui s’intéresse de très près à ces questions : aux textes « anthropogènes », à leurs traductions souvent plus que problématiques, aux noms qui changent (Saraï/Sarah, …), à l’hébreu et au grec biblique, etc …

Et que nous annonce finalement la Vision du Soi selon Douglas Harding, sinon la possibilité de faire naître puis grandir en nous cette dimension de la vie réelle, de la grande Vie, notre Vraie Nature ? L’accès à la paix, à la joie, … au Royaume …

Mais à quoi bon écrire quoi que ce soit de plus sur cette question de vie ou de mort, essayez plutôt de participer à un atelier de Vision du Soi. L’ange Gabriel y passe régulièrement … !

 

* : j’avais précédemment écouté une émission ou Nurith Aviv évoquait l’hébreu et la traduction, sujets de ses films précédents.

 

Cordialement

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans Harding Douglas, VOLTE & ESPACE and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *