Althéa Provence – Spécial coronavirus

Depuis l’irruption du Covid 19 j’ai été très discret à son propos, tout simplement parce que je n’ai aucune compétence dans ce domaine … et qu’il y a déjà pléthore de « spécialistes » qui encombrent – voire saturent – l’espace médiatique !

Mais deux éléments me poussent à sortir de ma réserve :

  • constater de près l’effet des « gestes barrières » et autres « mesures de distanciation sociale » lors de la soirée « Marie Balmary » : amis qui s’évitent, peur de sortir, peur de toucher des livres – même en se lavant les mains avant & après, masques qui empêchent de se reconnaître, de percevoir les émotions sur les visages, etc … (0)
  • le reportage d’Arte consacré aux « Big Pharma » prouve – s’il en était encore besoin – que, sans être le moins du monde complotiste, force est de constater que ces « braves gens » sont d’abord au service d’eux-mêmes et de leurs actionnaires.

C’est ainsi, une illustration de ce monde moderne si bien décrit par Christian Bobin :

« Au treizième siècle il y avait les marchands, les prêtres et les soldats. Au vingtième siècle il n’y a plus que les marchands. Ils sont dans leurs boutiques comme des prêtres dans leurs églises. Ils sont dans leurs usines comme des soldats dans leurs casernes. Ils se répandent dans le monde par la puissance de leurs images. … Partout est l’argent, partout est le monde ruiné par l’argent. »

« Le très-bas »

Alors que faire ?

1 – Peut-être commencer par reprendre l’initiative, ne plus subir, retrouver une certaine autonomie en matière de santé, pourquoi pas en s’intéressant au travail que Christophe Bernard consacre au coronavirus sur Althéa Provence et, après avoir lu & intégré soigneusement son avertissement préalable¹ :

« Je me dois de vous rappeler que je ne suis ni médecin, ni pharmacien et que ceci ne se substitue pas à un avis médical. Faites preuve de bon sens. Si vous voyez que votre situation requiert une intervention médicale, appelez immédiatement votre médecin traitant ou le SAMU. N’oubliez pas qu’avec ce type d’infection, la situation peut évoluer très vite et il faut agir sans attendre. »

… agir pour de bon, prudemment mais de manière déterminée : à vos tisanes, à vos préparations, à vos récoltes, à vos cultures, … !²

« Plantes anti-inflammatoires et coronavirus »

« Mélanges à infusion pour la période coronavirus »

« Coronavirus et plantes : questions/réponses 1 »

« Coronavirus et plantes : questions/réponses 2 »

« Coronavirus et plantes : questions/réponses 3 »

« Grippe, coronavirus, SRAS, etc. : stratégie à base de plantes »

« Mais au cœur de la problématique de la grippe, il y a le système immunitaire, sa capacité à faire face, et c’est ça qui va déterminer déjà si on va passer au travers d’une épidémie ou pas, et ça va aussi déterminer l’intensité de l’infection.

La préparation d’un système de défense qui est fort, ça ne se fait pas là, aujourd’hui, parce qu’on entend la frénésie médiatique au sujet du coronavirus. Ça ne se fait pas la semaine dernière non plus. Ni le mois dernier. Ça se fait sur le long terme.

C’est pour ça qu’on prend soin de notre alimentation, de notre sommeil, de notre gestion du stress, c’est pour ça qu’on fait une activité physique. L’épidémie de grippe de l’année prochaine se prépare maintenant. »³

« Convalescence en période d’épidémie »

Et pour une vision d’ensemble de tout ce que vous pouvez faire pour vous et pour vos proches, avec l’aide précieuse de Christophe Bernard :

« Liste de fiches conseils pour certains problèmes de santé »

2 – Et bien évidemment pratiquer la Vision du Soi selon Douglas Harding ! Tiens ! Et pourquoi donc … ?

  • parce que c’est – sans aucun doute – la meilleure méthode pour Vivre Sans Stress
  • parce que c’est aussi une excellente méthode de méditation en continu & pour toutes les situations de la vie courante, en complément d’une méditation plus spécifique, dans l’esprit du zen pourquoi pas …
  • parce que c’est une percée décisive, et pour l’accès au Sens, et pour son intégration, pour que « le verbe se fasse chair »« L’entrée principale », peut-être bien « le seul espoir »

Ces propositions étant plus que considérables, n’en croyez surtout pas un traître mot, essayez, vérifiez !

 

Cordialement

 

0 – L’individualisme constituait déjà un « virus » des plus dangereux avant l’irruption du dernier en date – mais pas du dernier tout court -, et il est à craindre que cette pandémie de Covid 19 contribue à le renforcer encore plus.

Quant à la peur – réellement cultivée & déployée par la plupart des médias et des (ir)responsables – a-t-on  conscience de sa capacité à « renforcer une angoisse destructrice de l’immunité » … et, j’ajouterai, de l’humanité des humains ?

Dans « Le hussard sur le toit », Giono écrivait ainsi que la peur du choléra tuait plus et plus sûrement que le choléra lui-même …

¹ – « Autonomie » qui va devenir de plus en plus nécessaire pour des (dis)sociétés confrontées à une conjonction de crises qui les menace d’effondrement. Il faut se souvenir que l’autonomie, comme la charité bien ordonnée, cela commence par soi-même. Et que vu l’ampleur des dégâts – ceux qui sont bien réels & ceux qui ne manqueront pas de suivre – il convient de construire des communautés locales résilientes. Je n’ai pas encore lu « Fratelli tutti », mais il y a longtemps que ce résumé anticipé (!) me hante :

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »

Martin Luther King

NB : je précise aussi que faire de la réclame pour Althéa Provence ne me rapporte absolument rien, mis à part le plaisir – considérable – de rendre service.

² – Petit rappel à l’usage des « intellectuels » : lire c’est bien, et totalement insuffisant ! Lire l’ordonnance sans prendre le remède ne soigne pas, lire le menu sans se mettre à table ne nourrit pas. Lire à propos de la Vision du Soi sans la pratiquer assidûment ne sert à rien …

La seule bonne façon de faire rejoint la sagesse de … Bob Lee Swagger !

³ – Vous connaissez sans doute cette formule atroce, généralement attribuée à Talleyrand :

« Quand c’est urgent, c’est déjà trop tard. »

Comme elle s’avère quelque peu démobilisante, je lui préfère celle de Leonard de Vinci :

« Ne pas prévoir c’est déjà gémir. »

Cultiver son immunité avec soin, c’est un peu comme planter un arbre : le meilleur moment … c’était il y a vingt ans, mais c’est aussi … maintenant !

  • manger le plus sain & simple possible. Oublier définitivement toute la « merde » ultra transformée.
  • dormir – tôt : les heures avant minuit comptent double -, faire la sieste, se reposer … jeter sa télévision !
  • non pas « gérer le stress », mais « Vivre Sans Stress » : c’est possible, essayez !
  • pratiquer une « activité physique » c’est déjà bien. Si on peut adjoindre un travail de conscience & énergie, genre Qi Gong ou un véritable yoga, c’est encore mieux.

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Transformation personnelle & sociale and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.