« Alphabet » – « L’éducation au risque du spirituel »

Comme annoncé lors de la projection du documentaire « Alphabet » au cinéma Star de St-Jean de Maurienne le 28/04/2016, voici en fichier pdf une courte et très subjective présentation du livre de Philippe Filliot : « L’éducation au risque du spirituel » :

EducationRisqueSpirituelLiens

Ce document a été enrichi de quelques hyperliens par rapport à la feuille A4 distribuée lors de la projection. Si vous en avez le désir, et la possibilité, faites donc circuler de préférence cette version numérique.

Ce document est reproduit intégralement ci-dessous et ouvert aux commentaires.

NB : le site du RYE (Association Recherche sur le Yoga dans l’Éducation) propose un onglet intitulé « Exercices » et une rubriques « Articles » dans l’onglet « Ressources ».

Autres informations :

  • Christine Nougarolles anime des formations Montessori sur St-Jean de Maurienne :

9007 rue des Chaudannes, 06 13 57 01 16

ATELIER MONTESSORI POUR ADULTES
École Montessori Savoie – École « Graine d’Étoile » 73420 Méry, de 19h30 à 21h30

L’association vous propose un atelier adultes pour 8 personnes.
C’est l’occasion pour les parents, grands parents et professionnels de l’éducation de se
familiariser avec la pédagogie Montessori et de fabriquer du matériel utilisable dans la vie quotidienne des enfants.
Tarifs : 10 séances : 150€, 5 séances :100€, possibilité de séance de découverte 15 €
(une seule fois).
Inscription obligatoire.
Contact : ateliers@ecole-montessori-savoie.fr

Cordialement

A CIEL OUVERT MAURIENNE (Association loi de 1901 n° RNA W 733001095)

A pour objet l’étude et la transmission des sagesses du monde pour un développement de la sagesse dans la société moderne.

Elle propose de relier des personnes qui se retrouvent dans l’esprit, les valeurs et les actions de l’association « A Ciel Ouvert – Vivre relié à l’essentiel » et dans les thèmes de la revue « Sources Pour une vie reliée ».

Le documentaire « Alphabet – La peur ou l’amour » est projeté à son initiative dans le cadre de l’étude de La Charte De lEurope Des Consciences. Ce texte considère que « seules, à l’ampleur de la « crise » sont capables de répondre en profondeur et durablement des solutions d’ordre spirituel, elles-mêmes fondements véritables de relations fraternelles entre les hommes, et fondements d’une relation respectueuse de l’homme à la Nature. »

Son article 11 : Éduquer à la vie, en même temps que préparer à un métier indique : « A côté d’une transmission des savoirs et des techniques qui préparent au métier, une éducation doit préparer à l’art de vivre. Développement du caractère, de la sensibilité, de l’intelligence du cœur – culture de l’écoute et du respect, de la discipline et de l’effort, de la compassion et de la solidarité, ouverture à la vie intérieure, à la responsabilité, au don de soi et à l’esprit de service – doivent compléter l’accumulation des connaissances et l’exercice de la raison. »

En complément de ce documentaire, il nous a semblé utile de vous présenter la structure, quelques extraits, citations, références, paradoxes, … du livre de Philippe Filliot : « L’éducation au risque du spirituel » (Desclée de Brouwer, 2011).

Introduction

. La problématique centrale de cet essai est de jeter des ponts entre deux champs séparés – voire opposés : l’éducation laïque contemporaine et les grandes traditions spirituelles d’Occident et d’Orient. … car « la vie intérieure est la grande absente de l’éducation contemporaine » René Barbier

. L’enjeu est de résister à la montée en puissance d’une conception technicienne de l’éducation et d’affirmer le caractère sacré de l’être humain.

. A l’heure où de manière globale les fondements de la modernité sont mis en crise … pourquoi se priver, au nom d’une rationalité mal comprise, de ce formidable patrimoine immatériel que constitue l’aventure spirituelle de l’être humain ?

  1. Qu’est-ce que la spiritualité ?

La spiritualité est, à nos yeux, une structure autonome par rapport aux institutions religieuses, elle est en outre une forme de savoir à part entière, au même titre que la science ou la philosophie et, enfin, elle s’inscrit dans l’existence quotidienne et n’a rien à voir avec une fuite hors du monde ou une renonciation morbide à soi. … Elle constitue en ce sens une forme de résistance contre les dominations économiques, politiques ou religieuses.

  1. La spiritualité chrétienne au service de l’éducation

. « C’est la vie intérieure qui est le fondement ultime : la formation se fait de l’intérieur vers l’extérieur. » Édith Stein

. « Dans le contexte de crise de civilisation, il est devenu désormais très difficile de se tenir dans l’humain. » Jacques Maritain

. « Ce qui importe avant tout, c’est le centre intérieur. » Mais cette formation de la personne du dedans est la source même de sa relation au monde, de son éducation citoyenne …

  1. L’école du Tao

. « Pratiquer l’apprendre, c’est de jour en jour s’accroître, pratiquer le Tao, c’est de jour en jour décroître. » Lao-Tseu

. « Le retour c’est le mouvement même du Tao » – Retour à l’origine, à ce fond indifférencié qui est source de renouvellement ; le retour à soi est une voie d’apprentissage plus profonde que l’accumulation de connaissances inutiles et finalement épuisantes. … L’intériorité est une voie d’accès à une meilleure relation au monde.

. « Plutôt qu’un « savoir quoi« , la connaissance est avant tout un « savoir comment« . » Anne Cheng

. « Dans le spontané qui consiste à s’accorder aux choses, il n’y a pas de place pour le moi. » Tchouang-Tseu

  1. L’enseignement dans l’esprit du zen

. « Étudier, c’est se connaître soi-même, se connaître soi-même, c’est s’oublier soi-même. » Dôgen

. « Ce qui se passe ici et maintenant est important. Ne pas penser au passé ni au futur. … Seulement se concentrer sur l’acte présent. » Taisen Deshimaru« C’est aller à l’encontre de tout ce que l’on nous a inculqué depuis la toute petite enfance. » Jacques Brosse

. « L’expérience est tout. » Le zen est une remise en cause radicale du pouvoir lié au savoir et une invitation à l’expérimentation personnelle.

. « Ne regardez pas les choses ordinaires de manière ordinaire. » Dôgen

. L’idéal de la connaissance selon le zen est la simplicité. « Et c’est bien là ce qui fait le malheur du monde, qu’il n’y ait plus de gens simples qui vivent simplement leur vie. » Jacques Brosse

. Le bouddhisme (zen et autres écoles) pose paradoxalement comme condition première à l’enseignement que l’on ne peut apprendre quelque chose de quelqu’un d’autre, mais qu’il faut apprendre par soi-même.

  1. Etty Hillesum, la vie comme formation

. « Plus on est soi-même, plus tout ce que l’on vit est riche. »

. « Le savoir est un pouvoir. Seule la sagesse est liberté. La culture de notre époque est superficielle, et notre savoir est dangereux, car si nous sommes riches en mécanismes, nous sommes pauvres en motivations. »

. « Si chacun de nous écoutait seulement un peu plus sa voix intérieure, s’il essayait seulement d’en faire retentir une en soi-même, alors il y aurait moins de chaos en ce monde. »

. « Notre unique obligation morale, c’est de défricher en nous-mêmes de vastes clairières de paix, et de les étendre de proche en proche, jusqu’à ce que cette paix irradie vers les autres. »

. L’éducation, entendue de cette façon, place l’amour de la vie à la fois comme fondement et comme finalité. Comme ne cesse de le répéter Krishnamurti à tous les éducateurs, « apprendre est l’essence de la vie ». Mais aimer la vie, cela aussi s’apprend : « Ils doivent apprendre l’amour, et il y faut (comme pour tout apprendre) du calme, de la patience et de la concentration. … C’est pourquoi celui qui aime doit essayer de se comporter comme s’il avait un grand travail à faire. » R. M. Rilke

  1. Petit traité d’éducation spirituelle

. La dimension silencieuse – voie royale vers l’intériorité – nous semble extrêmement précieuse pour notre enseignement en grande majorité logocentré, souffrant à la fois d’une hypertrophie du verbal et d’un manque de parole véritable.

. L’éducation spirituelle s’adresse à la personne dans son entier, et son but ultime est l’unité et la simplicité toujours plus grande de l’être. Dans le contexte actuel, elle se positionne comme une réaction radicale, anticonformiste, un « non » courageux aux forces de déshumanisation.

. En développant la dimension intellectuelle au détriment des autres aspects, « nous sommes comme des objets à trois pieds dont l’un serait plus long que les deux autres : nous n’avons pas d’équilibre » avance Krishnamurti.

  1. L’agir paradoxal du maître spirituel

. Répéter, c’est intégrer de plus en plus intimement le savoir dans la vie, jusqu’à sa dissolution complète ; tant est si bien que le signe d’une maîtrise parfaite d’une activité est exactement l’oubli de toute connaissance. Celui qui connaît et ce qui est su ne font alors plus qu’un.

. L’effort dont il s’agit ne se caractérise pas obligatoirement par la force physique ou intellectuelle nécessaire à l’action mais par la qualité de l’attention mise en jeu. Le but n’est pas l’activité elle-même, elle n’est que le moyen d’exercer une attitude consciente. … Chaque geste devient l’occasion d’être tout entier dans ce que l’on fait. Voilà la « facilité difficile » de l’effort.

  1. Du spirituel dans l’éducation et dans l’école en particulier

. Nous pensons, à contre-courant de la pensée technicienne qui domine aujourd’hui l’enseignement et la formation, que cette introduction de la spiritualité représente pourtant un défi majeur pour l’éducation de notre temps.

. « Nous ne serons parvenus au terme de la sécularisation que lorsque nous aurons clairement et lucidement sécularisé jusqu’à la spiritualité. » Bernard Besret

. La spiritualité devient alors un instrument critique de l’excès de rationalité, une sorte de contre-pouvoir salutaire, et la scientificité un moyen d’investigation du champ spirituel, une sorte de garde-fou nécessaire. « Deux excès : exclure la raison, n’admettre que la raison. » Blaise Pascal

. Comment faire ? A partir des œuvres (quelques exemples : cours de René Barbier sur Krishnamurti, la peinture comme « calmant cérébral » chez Matisse ou « logique de la sensation » chez Cézanne, la poétique de l’Ouvert chez Rilke, …). A partir des pratiques (yoga : travaux de Micheline Flak et de Jacques de CoulonRYE ; chi-kong ; tai-chi ; … ) A partir de soi …

Conclusion

Quelques idées fortes sous une forme brève : On éduque par ce que l’on est – Le corps peut être un moyen essentiel de formation du sujet – Apprendre à se tourner vers son intériorité permet de mieux s’ouvrir à l’autre – Chercher la simplicité et l’unité comme remèdes à la fragmentation de l’être – L’expérience spirituelle déborde des limites de la rationalité sans être irrationnelle : c’est une raison ouverte. [« Intérieurement activement passif, extérieurement passivement actif. » Prajnanpad ] – Comment réenchanter l’éducation en renouant avec le sacré ?

Cordialement

Rappel : Une séance d’assise en silence & méditation « dans l’esprit du zen » est assurée chaque mardi de 19H10 à 20H30 dans la salle des Coquelicots aux Chaudannes – Prendre contact au préalable : acielouvertmaurienne@gmail.com

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans A Ciel Ouvert Maurienne and taguée . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *