Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

Appel de Beauchastel contre l’école numérique

Appel de Beauchastel¹ Une journée dans l’école numérique Ma journée d’école commence, la sonnerie vient tout juste de retentir, je rentre dans ma salle de cours et déjà je m’interroge : dois-je accueillir la classe ou me tourner vers mon écran pour effectuer l’appel électronique ? Dans un souci de «diversification de mes pratiques», dois-je…

Catégories
4 - Transformation personnelle & sociale Fondamentaux Transformation personnelle & sociale

Daniel Roumanoff

L’article précédent établissait un lien vers la page wikipedia « Maladie d’Alzheimer » qui vous propose, tout en bas, de nombreux liens officiels de qualité. Néanmoins je souhaite en rajouter trois qui me tiennent à cœur : ce sont ceux qui relatent l’expérience de Colette Roumanoff auprès de son mari Daniel, décédé le 1° décembre 2015. Alzheimer Autrement…

Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

Trésors vivants – Christian Bobin

« Le monde est inondé de saints – je veux dire : de martyrs¹, car je ne distingue pas ces deux mots. Ils se multiplient, chaque jour plus nombreux. On les appelle « malades d’Alzheimer ». En se multipliant ils nous font le don d’une vie réduite à sa base, harassante, exténuante, délivrée de tous les ordres de…

Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

Une poignée de braises – Christian Bobin et Blaise Pascal

« Pascal jaillit du noir, les yeux mouillés d’or. Son aventure vient d’une région souterraine plus profonde que sa volonté¹ – à peine s’il y est pour quelque chose. Une nuit son âme prend feu. Les chevaux de la pensée² filent au galop, leurs robes couvertes d’une sueur d’encre. De l’illumination du lundi soir 23 novembre…

Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

Le monde n’aime que le monde – Christian Bobin

« Le monde n’aime pas la mort. Il n’aime pas non plus la vie. Le monde n’aime que le monde¹. […]     Je ne peux pas te parler du mimosa puisque tu n’es plus là. Mais le mimosa, lui, me parle très bien de toi² : tout ce qui est délicat a traversé le pays…

Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

… vivre éternellement – Bobin & Spinoza

« J’imagine quelqu’un qui entre au paradis sans savoir que c’est le paradis. Il a des inquiétudes, des projets. Il est très occupé. Un bruit de fer, un cliquetis d’épées l’accompagne. C’est si banal, la guerre. Et puis tout d’un coup il y a une lumière de neige sur un étang, et un oiseau aux ailes…

Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

Ce qu’on voit … nous donne notre vrai nom – Christian Bobin

« Ce qu’on voit nous change. Ce qu’on voit nous révèle, nous baptise, nous donne notre vrai nom¹. […] Ce noir charpente mon cerveau, y tend ses poutres maîtresses dont le deuil n’est qu’apparent : le noir est l’éclair d’un sabre de cérémonie, une décapitation qui ouvre le bal des lumières². Ces œuvres appellent le grand…

Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

L’irrésistible Glenn Gould … – Christian Bobin

« Un prénom vif et sec comme l’attaque d’une sonate – Glenn. Un nom plus sourd, la vibration maintenue du nom comme dans les profondeurs d’un adagio – Gould. Glenn Gould, … Il joue Bach, et encore Bach, et surtout Bach. […] Là où je vais, là où je joue, il n’y a personne – que…

Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

Dieu peut remercier Bach … – Emil Cioran

« Dieu peut remercier Bach, parce que Bach est la preuve de l’existence de Dieu » « Syllogismes de l’amertume »¹ Emil Cioran & Et Jean-Sébastien peut à son tour remercier de nombreux blogueurs passionnés, notamment un certain Marc Seiler², créateur du site Bachoque.ch, que tous les amateurs de cantates apprécieront. Il existe bien sur de nombreux autres sites…

Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

Deux anges couillus … Menuhin et Oïstrakh

« Deux anges couillus descendus sur terre pour remettre de l’ordre : Menuhin et Oïstrakh dans un vieux film noir et blanc jouent un concerto de Bach¹. Les deux violonistes jouent si intensément qu’on dirait qu’ils ne jouent pas et ne font plus qu’entendre.     Oïstrakh écoute son violon plus fébrilement qu’une mère guette la…